Home / Type d'isolation / L’isolation acoustique

L’isolation acoustique

Du bruit venant de chez votre voisin ou de l’extérieur vous gêne ? Pensez à l’isolation acoustique.
Pour lutter contre les bruits extérieurs et/ou intérieurs, nos experts vous conseille afin d’améliorer l’isolation acoustique et phonique de votre logement.

L’isolation acoustique ou phonique permet de réduire les bruits

On a tous été confronté à un voisin trop bruyant ou au bruit d’une mobylette la nuit. On pense alors, souvent à raison, que ces derniers sont responsables mais le problème peut venir de chez vous et d’une mauvaise isolation acoustique ou phonique.
Le bruit (se mesure en décibels dB) se définit par un ensemble d’ondes qui sont en partie absorbées par les obstacles qu’elles rencontrent. Plus un bruit est faible, plus les décibels sont basses.
Il existe deux types de bruits, les bruits solidiens et les bruits aériens.
Votre confort peut être considérablement altéré si votre isolation acoustique n’est pas performante.
Les bruits extérieurs (son de la télé, circulation) se propagent dans l’air.
Les bruits solidiens quant à eux correspondent aux bruits d’impacts et de choc qui se propagent via les structures de l’habitation (sol, mur, plafond).
Près de 50% des Français sont concernés par ces problèmes d’isolation mais de nombreuses alternatives existent.

Estimez gratuitement le prix de vos travaux d’isolation phonique

Une bonne isolation acoustique grâce à des vitrages performants

Renforcer l’isolation des fenêtres et de la façade est primordial. Concernant cette dernière, elle ne doit pas présenter de cavités car une brèche de quelques centimètres peut altérer l’isolement complet de celle-ci. Si l’on s’intéresse aux fenêtres, il est important de vérifier l’étanchéité des joints et châssis ainsi que la solidité de vos fenêtres et de renforcer le vitrage.
A titre d’exemple, un vitrage d’une épaisseur de 8mm permet un isolement de 30 dB contre 35 pour un double-vitrage.
Attention : un système de ventilation adéquate est important est permet d’éviter toute condensation.
Pour ceux qui habitent non loin d’un aéroport, pensez à bien isoler votre toit. Cependant, n’oubliez pas qu’une trop forte isolation des bruits extérieurs risquerait d’accroitre la gêne occasionnée par les bruits intérieurs.

Une isolation acoustique performante en isolant sols, murs et plafonds

Les sols, murs et plafonds sont les éléments à isoler pour lutter contre les bruits solidiens. Le plafond acoustique, le double-plafond et le faux-plafond sont les alternatives possibles concernant le plafond. En ce qui concerne le faux-plafond, l’assemblage et les finitions demandent une certaine maîtrise.
Ce qu’il faut savoir concernant les murs est plus une paroi est lourde, moins elle laisse passer les bruits. De la même manière, plus un mur est perméable, plus les sons se diffusent, le recouvrir d’un enduit peut améliorer ses performances. De la laine de roche compressée peut permettre d’absorber les vibrations dans le cas où il n’existe aucun lien entre les deux parois.
Des panneaux de fibre minérale doublée d’un parement, des isolants fins en plaques, en rouleaux, en mousse ou en fibre sont également à même d’isoler une paroi. Ces différents matériaux présentent l’avantage de ne nécessiter que peu de travaux.
La solution concernant les sols est plus facile. Il suffit de poser directement le sol (parquet, carrelage etc.) sur une sous-couche résiliente composée d’un matériau isolant (5mm maximum), alvéolé ou fibreux, qui absorbera les bruits et empêchera leur diffusion.
Pour des résultats efficaces, les sols durs type parquet doivent éviter tout contact avec les murs et le plancher.

Des aides financières existent pour vos travaux d’isolation acoustique

Bricoleurs et amateurs de travaux, vous pouvez toujours réaliser les travaux vous-mêmes. Cependant, il est toujours conseillé de faire appel à des spécialistes (acousticien, architecte spécialisé) pour de meilleurs résultats. Spécialistes dont le budget qui leur est consacré est relativisé par le confort obtenu par la suite.
Des aides sont disponibles en optant pour les professionnels telles que la TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation mais aussi des subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) et de l’Agence pour le Développement et la Maîtrise de l’Energie (ADEME) pour les travaux d’amélioration du logement.

Scroll To Top