Home / Type de bruit / Les bruits dans les constructions

Les bruits dans les constructions

Les bruits sont omniprésents dans la vie de tous les jours, que ce soit à la maison, au travail, ou dans la rue. Parfois, on apprend à les tolérer, il arrive même qu’on les recherche pour des fins de loisirs (concert, cinéma, discothèque), mais lorsqu’il devient un fardeau, le bruit menace le confort voire la santé des individus.

Définition du bruit

Théoriquement, le bruit est tout ce qui est perçu par l’oreille humaine. Une source sonore fait vibrer l’air environnant. Ces vibrations sont transmises par l’air, se propagent dans le milieu et entraînent ainsi l’émission du bruit. Dans les bâtiments, il est important de noter que ces vibrations peuvent transiter à travers les parois et s’introduisent dans les locaux. Le son peut traverser n’importe quel matériau (béton, verre, métal, etc.) et se propage à une vitesse spécifique à chaque milieu.

La fréquence et l’intensité sonore sont les deux principaux paramètres de mesure du bruit. La fréquence, exprimée en Hz, détermine le nombre de vibrations émises par seconde. Les sons aigus sont de hautes fréquences tandis que les sons graves sont de basses fréquences. Le bruit perceptible par l’oreille humaine se situe entre l’infrason et l’ultrason, c’est à dire dans un intervalle de 20 à 20 000 Hz.

Le niveau sonore, ou intensité sonore détermine si le bruit est fort ou faible. Son unité de mesure est le décibel (dB), 0 dB correspond au seuil minimum d’audibilité, tandis que 140 dB correspondent au seuil de tolérance au-delà duquel l’appareil auditif risque d’être endommagé. Le décollage d’un avion, d’une puissance de 130 dB, est par exemple très proche de ce seuil. En revanche, la conversation normale est à 60 dB environ.

Bruits et construction

Dans les milieux d’habitation, la structure doit être conçue de manière à atténuer les bruits perturbateurs qui altèrent le confort des occupants (musique, bruits de pas, voix, télévision, etc.). Dans les espaces de travail, il faut également limiter les bruits dérangeants qui distraient les travailleurs et génèrent une baisse de productivité.

Dans un bâtiment, on distingue deux grandes catégories de bruits : les bruits aériens et les bruits solidiens. Les bruits aériens sont produits à l’extérieur (trafic ferroviaire, circulation routière, décollage d’avion, etc.) ou à l’intérieur (conversations, télévision, etc.) du bâtiment. Ils traversent les parois et se propagent dans les locaux voisins. Les bruits solidiens sont l’impact des chocs soumis aux parois (bruits de pas, déplacement de meuble, etc.) ou de l’utilisation d’équipements techniques (chasse d’eau, ascenseur, climatiseurs, etc.).

Pour combattre les désagréments provoqués par le bruit, deux principes d’isolations sont possibles. La première est de rendre les parois les plus lourdes possible, plus un matériau est lourd, plus il est étanche à l’air et donc au bruit (c’est la loi des masses). Si la nuisance est trop importante, la mise en place d’un système d’isolation phonique est incontournable.

Scroll To Top