Home / Type de bruit / L’écho et la réverbération

L’écho et la réverbération

Un même bruit est perçu de manière différente dans une salle et à l’extérieur. Dans un gymnase par exemple, le son d’un ballon est réfléchi sur le plafond, les murs et les bancs et produit un effet écho. Par contre, le son d’un ballon en plein air paraît plus sourd puisque moins d’obstacles le répercutent.

Temps de réverbération

On constate un écho ou une réverbération lorsque le son persiste dans une pièce alors que la source sonore s’est interrompue. Le temps de réverbération est le temps nécessaire  pour le son à descendre de 60 dB après cessation du son initial.

Les bâtiments à usages d’habitation ou de travail exigent peu de réverbération afin de permettre une intelligibilité de la parole. Par contre, les espaces volumineux tels que les salles de théâtre, les atriums, les cathédrales ou les salles de spectacle demandent un temps de réverbération assez long, afin de bénéficier d’une meilleure qualité acoustique, notamment dans l’écoute de musiques. Dans les auditoriums par exemple, les sons de fortes intensités sont encore audibles une ou deux secondes après l’émission.

A titre d’exemple, voici les temps de réverbération recommandables pour chaque type de construction :

  • Salle de classe : 0,4 à 0,8 sec.
  • Salle de musique : 1 sec.
  • Salle de sport : 1,5 sec.

Différence entre écho et réverbération

On confond souvent l’écho à la réverbération alors que ce sont deux notions complètement distinctes. Dans le cas d’une réverbération, les sons réfléchis sont espacés par un intervalle de temps très court, l’oreille n’arrive pas à différencier un son du précédent.

Pour l’écho, le temps de séparation entre deux sons consécutifs est long et l’oreille perçoit nettement les répétitions.

Ce n’est donc pas la durée pendant laquelle se prolongent les répétitions qui distingue les deux notions, mais l’écart de temps qui sépare chaque répétition. Un seul écho produit au bout d’une seconde, a par exemple la même durée qu’une réverbération avec une centaine de répétitions espacées de quelques millisecondes.

Correction acoustique

Il est probable que la caractéristique acoustique d’une pièce ne coïncide pas immédiatement aux exigences du propriétaire. Il est alors indispensable d’entreprendre la correction acoustique appropriée pour y remédier.

La formule de Sabine permet d’estimer le temps de réverbération T d’un local. Ainsi T= 0,16xV/S où V est le volume de la pièce et S sa surface d’absorption. Si le professionnel souhaite modifier la réverbération d’une pièce, il a recours à deux types de matériaux pour recouvrir les murs, le plafond et le plancher : les matériaux réfléchissant et les matériaux absorbants. Les premiers, qui sont généralement de natures lisses et rigides comme le métal, la pierre ou la vitre absorbent peu les ondes sonores et renvoient la majeure partie des sons émis. A l’opposé, les matériaux poreux et fibreux, en l’occurrence le liège et la laine minérale, absorbent une grande partie des sons incidents et ne réfléchissent que quelques ondes de faibles fréquences.

Scroll To Top