Home / Type d'isolation / Isolation phonique du sol et des planchers intermédiaires

Isolation phonique du sol et des planchers intermédiaires

Tout comme l’isolation des portes, fenêtres et autres murs et cloisons, l’isolation du sol et des planchers intermédiaires et cloisons est un type d’isolation phonique.

Une intervention au niveau du plancher pour une isolation phonique

Il est souvent pertinent de traiter un problème à la source. Si votre revêtement est souple (tapis ou moquette), il absorbera le choc avant de le transmettre au plancher. Solution qui comporte des limites. En effet, elle ne sera pas efficace contre les bruits aériens (voix, musique etc) (voir: isolation phonique sol)
Une pose flottante du revêtement de sol avec une sous couche désolidarisante (parquet flottant posé sur des panneaux de fibre de bois par exemple) est une alternative contre les bruits de pas. Une épaisseur de plusieurs centimètres sera efficace également contre les bruits aériens.

Jusqu’à 5 devis gratuits pour votre isolation phonique

Intervention au niveau du plafond

Impossible d’intervenir au niveau du plancher ? Pensez à intervenir au niveau du plafond avec un faux plafond avec une plaque de plâtre et un isolant phonique derrière.
Plus les plaques de plâtre seront désolidarisées du plafond, mieux ce sera. L’utilisation de systèmes de rails métalliques avec fixation antivibratile est possible. Des tasseaux de bois ou rails métalliques avec fixations normales sont envisageables si un feutre désolidarisant est intercalé entre les plaques de plâtre et l’ossature.

Attention : l’efficacité du système diminue considérablement avec la pose de spots encastrables dans le faux plafond.

Les isolants

Les laines naturelles et minérales sont les principaux isolants concernant l’isolation phonique. Si les laines minérales ont prouvé leur efficacité, la laine de roche est, quant à elle, plus performante que la laine de verre.
L’efficacité des laines naturelles est difficile à mesurer. Cependant, on sait que leurs performances dépendent du choix des panneaux (ceux-ci doivent être denses). Des panneaux de laine de liège, de fibre de bois ou de bois (à 55 kg/m3, de cellulose à 70 kg/m3) feront l’affaire.
Ces différents isolants représentent le ressort du « masse-ressort-masse ».

Les masses

Concernant les masses, il s’agit du plancher existant et du revêtement de sol (ou faux plafond) qui entourent l’isolant souple.
Une plaque de plâtre constitue généralement la masse du faux plafond même si celle-ci peut être remplacée par une plaque de cellulose ou de gypse, plus efficace en terme d’isolation phonique.
Des panneaux composites avec une plaque de gypse et un isolant à base de paille de lin et de cellulose sont également disponibles.

Scroll To Top