Home / Type d'isolation / Isolation phonique murale

Isolation phonique murale

Des murs trop fins laissent passer le bruit et vous font vivre au milieu de toutes sortes de nuisances sonores. Même si cela est techniquement possible, il est bien souvent peu pratique de construire des murs très épais, car à la fois inesthétique et trop onéreux pour un budget moyen. L’isolation reste donc l’unique solution pour vous protéger des bruits traversant les parois. Il faut alors faire les bons choix. Quelques solutions facilement réalisables seront présentées ci-après.

En effet, même si il existe beaucoup de techniques pour isoler un mur, elles n’ont pas toutes la même efficacité. Certaines requièrent plus de travail que d’autres. Avant tout autre critère cependant, votre mur devra être plat et ne présenter aucune concavité.

Estimez gratuitement le prix de vos travaux d’isolation phonique

Le doublage collé

Cette solution est particulièrement simple, et son installation ne requiert aucune expertise. La seule condition est un mur plat. Des plaques isolantes sont collées à même votre mur. Une touche décorative pourra être ajoutée à la fin des opérations. Ainsi, vous pourrez opter pour une finition en papier peint, en carrelage ou en peinture. La manipulation des plaques est facile et leur minceur assure le maintien du volume interne intact. Plusieurs épaisseurs sont disponibles en fonction du niveau d’isolation souhaité et de l’efficacité thermique. Des modèles existent pour les murs, le plafond ou les planchers.

L’installation nécessite 1 kg de colle au mètre carré, vendue 9€/kg. La finition esthétique sera installée après que les plaques soient enduites d’une ou deux couches d’enduit plastique. Une bande à joint servira pour les joints qui dépassent et un ponçage final sera de mise. Une toile de verre est  nécessaire avant de poser un papier peint ou une peinture.

Contre cloisons ou rails métalliques

Les rails métalliques sont des structures posées indépendamment du mur ou du plafond. Ils sont beaucoup plus volumineux que le doublage collé et permettent une installation dans de vielles constructions. Ici, une lame d’air est associée à un isolant et à des plaques de plâtre. Très efficace, cette méthode supprime tous les ponts thermiques et acoustiques. L’isolant peut être de la laine minérale ou plus naturel comme le liège, la ouate de cellulose ou encore le chanvre, car ces derniers sont sensiblement plus sains.

De prix variables, le liège peut être trouvé à partir de 7 Euros et jusqu’à 40 Euros la plaque dans le commerce, contre 6,5 à 33 Euros pour la ouate de cellulose. Dans une pièce suffisamment grande, l’appel à un professionnel pour une injection de ouate d’une densité de 55kg/m3 sera préférable, afin d’éviter le tassement. Une cloison en brique ou en plâtre permet de masquer l’isolant qui est posé sur la paroi originelle.

Scroll To Top